lundi 4 janvier 2016

Bonne résolution 2016 : zéro déchet !

Bonjour les gens !

Alors, les fêtes se sont bien passées ?
Va falloir ranger maintenant...Allez, on avoue, combien de sacs poubelle avez-vous remplis ? Et le tri sélectif, y avez-vous fait attention ?

Personnellement, nous avons rempli trop de sacs, les poubelles de tri de la résidence débordaient à qui mieux-mieux, du plastique dans le verre, de l'alimentaire dans le carton, etc.

Face à ce constat de débauche d'ordures, l'envie de passer au zéro déchet a repris le dessus.
Les petites rivières faisant de grands ruisseaux, je me lance un défi : à chaque début de mois, je me fixe un objectif, et je debrief de mes progrès à la fin du mois.

Comme je ne suis qu'au début de l'aventure, mon objectif pour janvier sera de réduire de façon significative les déchets de ma pause déjeuner : exit les couverts en plastique et la serviette en papier, bonjour bento/gamelle et fruits pour la pause goûter.

Riez, mais vu ma flemme du soir, ça va pas être facile de s'y tenir !
Ma seule tolérance sera ma bouteille d'eau. L'eau du robinet est potable par chez moi, on cuisine avec mais à boire elle est vraiment immonde ! Cependant, histoire de produire moins de déchets, je carbure déjà à la grande bouteille qui dure quelque jours plutôt qu'à la petite bouteille quotidienne.
Dans le même mouvement, je vais tenter de désencombrer une pièce. Sans doute l'entrée, avec son grand placard, on a du y mettre plein de merdouilles.

Envie de vous y mettre aussi ? Vous avez déjà commencé ?
N'hésitez pas à laisser un petit mot pour qu'on se soutienne dans l'effort :)

En attendant, je vais relire quelques pas de Béa Johnson :

lundi 7 septembre 2015

les tribulations de la semaine #3

Lundi : J'ai commencé la didactique du français...Ça a l'air simple mais il y a plein de mots compliqués partout !




Mardi : Aujourd'hui, c'est la rentrée : genoux écorchés, robe déchirée...




Mercredi : La bonne idée du soir : faire le repassage des quatre dernières lessives (ça a duré deux bonnes heures).




Jeudi : Premier jour d'adaptation à la crèche (visite des lieux)...5 auxiliaires qui se présentent, je ne sais déjà plus qui est qui...

<



Vendredi : Tristan est resté tout seul à la crèche pendant 30 min (j'étais dans le couloir)




Samedi : Inscription à la danse : Check (Ça coûte un bras Oo)




Dimanche : Reprendre le travail sur les fractions avec Amandine qui joue (soit un flot de paroles ininterrompu de 1h30) : Fail !

lundi 24 août 2015

Nouveau départ prévu en septembre

Dans ma jeunesse fort lointaine (huhuhu), j'ai passé par deux fois le CRPE :
- En 2009, pour tâter le niveau ;
- En 2010, pour le fun pour cause d'accouchement en Juin et donc d'impossibilité d'aller aux oraux si admissible.

Et puis avec Amandine bébé et monsieur au chômage, il était difficile de se projeter sur un concours, de s'y mettre, de ressortir ses cahiers, ses livres...
Le temps a passé, Amandine a grandi, nous avons accueilli son petit frère méga-cool-hyper-zen et monsieur travaille. L'idée et l'envie de changement ont ressurgit.

Un coup d'oeil au site du ministère de l'éducation nationale a failli m'achever.

Il y a 5 ans, le concours "classique" (dit externe) était accessible avec une licence, donc bac +3. A l'écrit, on avait français, maths et histoire/géo + sciences (une matière en majeure et une autre en mineure).
Aujourd'hui, je ne peux me présenter qu'au concours en troisième voie, je n'ai pas de bac +5 (!!) mais j'ai 12 ans de travail dans le privé. Les épreuves d'admissibilité sont seulement le français et les maths.

Sur le papier, on se dit "bah, et alors ? ça change quoi ?"
En pratique, la différence est dans la répartition des postes à pourvoir :

Prenons les chiffres de 2015 :

- Au concours externe : 11 122 postes à pourvoir
- Au concours troisième voie : 447 postes à pourvoir

Ça pique, non ?


J'hésite en me présenter sur l'académie de Paris, 5 postes offerts l'an passé...mais accessible en transport ou l'académie de Versailles (où j'habite) qui a proposé 60 postes à pourvoir dans le 78, 95 et 92...et j'ai pas le permis...

Bref, c'est la merde...

Mais comme qui dirait : "le changement c'est maintenant" ou encore "Yes, We can !"
Je vais sans doute le passer plutôt à Versailles et travailler très très beaucoup énormément pour pouvoir être "près" de chez moi.

Sur ce, je vous laisse, j'ai un bébé qui dort et donc un créneau pour un peu de didactique.

mercredi 22 juillet 2015

Le drame de la garde du bébé

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les ennuis ne commencent pas à la naissance de l'héritier mais avant.



Votre certificat de grossesse en main (soit trois mois révolus), vous vous rendez rose de bonheur à la mairie pour faire une demande de place en crèche. Et là, on vous dit la bouche en coeur : "ah mais c'est trop tard, fallait venir plutôt. Bon, je vous donne le dossier mais je vous garantis rien". Et effectivement...le dossier est rejeté...

Bon, c'est pas grave, on va passer par une assistante maternelle.

C'te bonne blague !!

Alors déjà, il faut contacter le RAM (easy !), récupérer la liste des disponibilités (easy again !), appeler et là...et là...c'est le drame...

Madame (ou Monsieur), si tu veux pas garder d'enfants, faut le dire...Ha, ben si, ils l'ont dit :

1 - "Ouaich, moi j'prends les enfants de 8h à 18h. Si ça convient pas, j'peux commencer à 8h30, il n'y a pas de problème, mais je vais pas au delà de 18h."




Ben, si, il a un problème : moi, j'ai besoin d'une garde de 9h à 19h en moyenne.

2 - "j'prends pas d'enfants le Mercredi"



OK, et le mercredi j'en fait quoi ?


3 - Là, vous trouvez la perle rare ! Elle est a 30 minutes de chez vous. Cool, non ?



30 minutes aller, puis on va au RER (30 min), on refait l'inverse le soir, soit 30 minutes pour aller chez la nounou et encore 30 minutes pour en revenir. Total : 2h de marche quotidienne en plus du travail.




Mais on s'accroche, le bébé s'y plaît mais...mais..."je déménage en Juin."



NOOOOON !! Il y a plus qu'à recommencer...La chasse est à nouveau ouverte !!

(Ce billet est une redif' d'un billet publié sur mon ancien blog en 2011, j'ai juste rajouter des Gif) Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 16 juin 2015

Les tribulations de la semaine #2

Lundi :
La maman du copain d'Amandine m'a dit que pour les 5 ans de son fils ils ont invité onze enfants.



Mardi :
Papa s'est essayé à la couche lavable.

 


Mercredi :
J'ai ouvert la fenêtre du salon...Ma voisine qui fume 15 paquets de clopes par jour et qui n'aère jamais aussi...



Jeudi : 
Mon mari m'annonce qu'il a postulé pour un travail mieux payé et plus gratifiant...à l'autre bout de la France.



Vendredi :
Au moment de partir de la kermesse de l'école, on a entendu que notre poulette venant de gagner l'un des lots de la tombola (3 livres, un jeu de puces sauteuses, 2 bracelets, un gros tube à bulles, des déco thermocollantes pour vêtements).



Samedi :
Amandine a fêté ses 5 ans avec des copines à la maison...et a fini la journée avec de la pâte à prout dans les cheveux (c'est pire que du chewing gum à enlever)



Dimanche :
Il est 21h, tout le monde est au lit !



(Pour cause de mari à fond sur l'ordi dimanche (c.f. Jeudi), je n'ai pu faire mon billet qu'aujourd'hui) Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 11 juin 2015

Trouver THE couches lavables pour bébé #1 - Les différents types

Quand on souhaite démarrer dans le monde magique des couches lavables, on croule sous les noms barbares, les marques, les consignes d'entretien, etc.
On a beau lire des avis sur des blogs, s'émerveiller qu'ici X est mieux que Y et découvrir là que Y c'est über classe par rapport à X...Et vlan ! Du coup on prend peur !




Donc déjà, un premier conseil : Ne surtout pas acheter un énorme lot !

Pourquoi ?

Je vais prendre l'exemple de mes deux enfants. A âge égal, Tristan est plus gros qu'Amandine. La minette était tout en longueur avec des cuisses toutes fines. Le petit monsieur n'a pas des cuisses : il a des jambonneaux !! Et oui, tous les bébés n'ont pas la même morphologie.

Que faire alors ?

Acheter deux ou trois pièces des couches qui vous plaisent.
Certes, Pinpin. T'as vu la quantité de couches qui existe ? Et puis ces quoi ces sigles derrière ? TE1, TE2, TE1 à poche, sur-couche ?
C'est très simple, ces acronymes (culturons-nous, culturons-nous) correspondent aux différents systèmes.

TE1 : Tout en 1. Votre couche est faite d'une seule pièce, la partie absorbante (l'insert) est cousu dans la couche. Il n'y a pas de montage comme les couches nouveau-né présentées dernièrement.
L'une des plus connues : les Tot bots

( TE1 imagine baby products)


TE1 à poche : Vous glissez un insert dans une poche percée dans votre couche. Une fois la couche souillée, vous démontez le tout avant lavage. Comme l'insert n'est pas cousu, le séchage est plus rapide et vous pouvez aussi adapter l'insert à votre besoin (gros pisseur, jour, nuit).
L'une des plus connues : les Bumgenius.

TE2 : Tout en 2.  La couche est faite en 2 parties distinctes : des inserts et une culotte. L'insert se clipe sur la culotte. Lors du change, vous ne retirez que l'insert souillé pour mettre un propre. La culotte peut se garder d'un change à l'autre si elle n'est pas salie. Du coup votre lave linge se rempli moins vite.
L'une des plus connues : Les Pop-in

(Une Pop-in sur un Titi de 3,5kg qui n'était pas encore passé en mode jambonneau)

Sur-couche : La sur-couche, comme son nom l'indique, se met sur la couche. C'est le système classique. Vous mettez à bébé une couche absorbante (ou alors un lange plié) puis la sur-couche qui est imperméable garantissant ainsi que le bébé reste au sec.
L'une des plus connues : La popolini
(Le pack découverte de bébé au naturel)



Ce sont les principaux types. On trouve aussi des TE3, des hybrides, des culottes d'apprentissage pour la propreté, etc.
Pour ceux du fond qui se posent la question : Tristan carbure à la pop-in :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 31 mai 2015

Les tribulations de la semaine #1

Lundi :
Tristan a décidé de faire son GROS moment d'éveil de 21h à 1h du matin.



Mardi :
Je crois que la directrice de l'école de ma fille a bien aimé les deux sacs de lots pour la kermesse fournis par mon travail.



Mercredi :
Il est 14h45, Amandine (5 ans) et Tristan (2 mois) font la sieste. Le repassage a été fait, la vaisselle est faite et le ménage aussi !



Jeudi :
La maitresse cherche des parents accompagnateurs pour une sortie en forêt.



Vendredi :
J'ai regardé mon compte en banque et constaté que les impôts avaient été prélevés.




Samedi :
J'ai rentré mon popotin dans un jean d'avant ma grossesse.




Dimanche :
Bonne fête des mères à toutes ! Et n'oubliez pas : "même moche, ton cadeau fais par ton mioche tu aimeras"

Rendez-vous sur Hellocoton !
 

(c)2009 Ecolo-family . Based in Wordpress by wpthemesfree Created by Templates for Blogger